La Psychothérapie

« Être soi-même revient toujours à cet autre que nous sommes, et que nous portons cachés en nous-mêmes, promesse ou possibilité d’être ».
O. Paz

.

POURQUOI CONSULTER ?

Voici des exemples de situations dont sont venus parler les personnes qui m’ont fait confiance dans les moments les plus vulnérables de leur vie :

J’ai été confronté à un accident de la vie et je n’arrive pas à m’en sortir tout(e) seul(e). J’ai besoin de soutien pour me reconstruire.
⦁ J’ai du mal à m’accepter comme je suis.
⦁ Je manque de confiance en moi, je me sens nul(e), pas à la hauteur, je ressens un sentiment d’échec, ça m’empêche d’avancer et j’ai du mal à aller vers les autres.
⦁ Je ne sais pas, ou plus, quelle est ma juste place dans ma famille, dans mon entourage, dans le monde.
⦁ Je me sens en difficulté dans ma relation à mes proches, aux autres.
⦁ Des évènements et des situations se répètent dans ma vie et je voudrais que ça s’arrête.
⦁ J’ai l’impression que ma vie n’a pas ou plus de sens, je ressens comme un vide. J’ai envie de changer des choses mais ça me fait peur et je ne sais pas par où commencer.
⦁ Je me sens déprimé, j’ai perdu toute envie, l’avenir m’angoisse.
⦁ Mon histoire familiale me pèse et je sens que je n’arrive pas à avancer dans ma vie comme je le souhaiterais.
⦁ Je me sens en souffrance au travail et je sens que j’arrive à mes limites.

Alors peut-être que le premier pas à faire, c’est d’accepter de se faire accompagner et d’en parler à quelqu’un dont le métier est d’écouter l’humain dans sa dimension la plus intime, la plus vulnérable, la plus vivante ?

« Il existe un curieux paradoxe : c’est lorsque je m’accepte tel que je suis que je peux changer ».
Carl Rogers

.

UNE PSYCHOTHERAPIE, ça sert a quoi ?

La psychothérapie est un lieu privilégié de transformations qui peut nous permettre de reprendre à notre compte notre récit de vie en laissant aux autres leur part dans l’histoire commune que nous avons avec eux.
Entamer cette démarche et s’y tenir le temps nécessaire est éminemment courageux, mais c’est aussi un des plus beaux cadeaux que l’on peut s’offrir à soi-même au cours de sa vie car c’est :

⦁ Vivre la possibilité d’aborder des sujets qui nous embarrassent, qui nous font souffrir. C’est partager notre intimité avec un professionnel de l’écoute en qui on a confiance et qui va être le témoin actif de note évolution en nous considérant dans notre plus profonde humanité.
⦁ Décider de mettre des mots sur ce qui nous arrive, c’est chercher à éclairer nos interrogations, ce qui nous met à mal. C’est aussi apprendre à donner une place en soi à nos défaillances, à nos vulnérabilités.
⦁ Ressentir le besoin d’y voir plus clair, de relire notre passé pour éclairer notre présent et envisager notre avenir autrement.
⦁ Apprendre à accueillir nos émotions si elles s’invitent.

⦁ Traverser les périodes de prises de conscience et de transformations pour s’assurer de construire solidement ensuite ce qu’on a envie de voir s’éclore puis se déployer.
⦁ Repérer nos fonctionnements, nos failles, nos points faibles, mais aussi tous nos points forts, et nos atouts.
⦁ Se donner la possibilité d’être ou de redevenir acteur/trice de notre vie en répondant à celle/celui que nous sommes profondément et se re-définir dans une autre « consistance de soi »
⦁ Aller à la rencontre de sa propre vérité en acceptant de ne pas tout comprendre, de laisser vivre en nous des zones d’ombres, une part d’énigme, qui signent avant tout notre subjectivité et notre richesse.
⦁ Ouvrir en nous un dialogue intérieur qui se poursuivra toute notre vie, bien au-delà de la psychothérapie.

« Les mots qui surgissent savent de nous ce que nous ignorons d’eux ».
René Char

.

UN CADRE SECURISANT 

⦁ Tout ce que vous dites en séance est strictement confidentiel.
⦁ Je vous accueille dans le non jugement et dans un respect inconditionnel.
⦁ Je me réfère dans ma pratique au cadre éthique et déontologique du SNPPSY.

.

COMMENT SE PASSE UNE SEANCE ?

⦁ En présence l’un de l’autre, en face à face, au cabinet,
⦁ En visio-conférence (WhatsApp, Skype, Zoom) s’il n’y a pas d’autres possibilités,
⦁ Par téléphone, seulement ponctuellement, et dans des situations particulières.

La première séance nous permet de faire connaissance en toute liberté de manière à ce que vous puissiez dire ce qui motive votre souhait de venir rencontrer un Psychopraticien. Je vous présente la façon dont je travaille et ce que je peux vous proposer. Vous décidez ensuite, à la fin de cette première rencontre ou dans un second temps si vous souhaitez que l’on se revoit. Nous décidons alors d’engager ensemble un travail psychothérapeutique.

Je vous accueille avec bienveillance à chaque séance dans votre humeur et vos préoccupations du jour. C’est vous qui décidez ce que vous souhaitez aborder, ce que vous avez envie de mettre au travail. Je suis là pour vous écouter, pour vous questionner afin de vous aider si besoin à percevoir plus finement le contenu de votre parole, de vos actes, vous faire des retours sur ce que j’entends de ma place. Un dialogue peut donc s’engager dans un second temps pour vous aider à tirer un fil de réflexions, à tisser des liens pour « faire sens », à décaler votre regard sur vous-même, à peut-être vous entendre parler et penser autrement.

Je suis là pour vous encourager dans votre plus libre expression et non pour forcer votre parole ou vous pousser à dire ce que vous souhaitez garder pour vous. Je ne peux que m’adapter à votre rythme et à ce que vous voulez bien mettre en partage dans la séance.

« Le silence est un réservoir d’écoute ».
Pierre Fedida

.

QUELLE DUREE DE SEANCE ? QUEL RYTHME ? PENDANT COMBIEN DE TEMPS ?

⦁ La première séance peut durer jusqu’à une heure. Les suivantes sont de 45 mn.
⦁ Je vous conseille de privilégier une séance par semaine ce qui vous permet de venir dérouler votre parole régulièrement en gardant du lien dans ce que vous abordez. Ce ne sont pas les perles qui font le collier, c’est le fil.
Mais une autre fréquence, plus ou moins soutenue, peut se définir ensemble en fonction de votre demande, de l’évolution de votre travail ou de votre situation. Cela fait toujours l’objet d’une discussion.
⦁ En fonction de ce que vous souhaitez aborder, de vos besoins, cela peut aller de quelques séances sur quelques semaines, à plusieurs mois ou plusieurs années. Vous êtes libre de mettre un terme à tout moment à votre psychothérapie ; mais ce qui est essentiel, c’est que cela puisse être parlé entre nous et que je puisse vous donner mon avis sur votre souhait d’arrêter. Ensuite, bien sûr, le choix vous appartient.

.

QUEL EST LE COUT D’UNE SEANCE ?

Il est de 45 euros, dès la première séance, réglables en espèce ou par chèque.

.

PUIS-JE ETRE REMBOURSE PAR LA SECURITE SOCIALE OU PAR MA MUTUELLE ?

Non, seules les consultations chez un médecin psychiatre peuvent être remboursées par le système de soins.
Actuellement, un grand nombre de mutuelles prennent en charge 3 à 6 séances de psychothérapie par an selon des tarifs de remboursement qui leur sont propres. Je peux vous fournir des justificatifs de consultations si nécessaire.